Area_0011_Créance

De la mise en demeure à l’exécution forcée, la première règle est la célérité et la seconde la pugnacité réfléchie face à l’insolvabilité potentielle du débiteur défaillant.