La consultation standard au forfait de € 70,00 uniquement les lundis après-midi, sur rendez-vous.

La consultation privée au forfait de  € 100,00  tous les autres jours, sur rendez-vous.

La consultation urgente au forfait de € 120,00, fixée par priorité selon les possibilités de l’agenda.

Elle comprend un avis oral immédiat sur base des documents présentés et est payable immédiatement.

Elle présente l’avantage d’obtenir un avis sans vous engager à quoi que ce soit.

Si, après cet avis, vous souhaitez l’intervention d’un avocat, vous devrez convenir de la manière de calculer les honoraires.

Ce calcul peut se faire sur base d’un honoraire horaire ou d’un honoraire de résultat.

Consultez notre guide des tarifs, honoraires, frais et débours : Ouvrir

Historique

Originairement, les avocats ne pouvaient pas réclamer d’honoraires. A cette époque, leur seul degré d’instruction était en soi la démonstration qu’ils n’avaient pas besoin de gagner leur vie.

Récemment encore, les avocats fixaient leurs honoraires « à la tête du client ». C’est d’ailleurs ce que dit très pudiquement la loi : Les avocats taxent leurs honoraires avec la discrétion que l’on doit attendre de leur ministère ce qui peut vouloir dire deux choses :

C’est l’avocat qui décide de manière discrétionnaire du montant de ses honoraires et pas son client … qui conserve cependant un recours si les honoraires dépassent les bornes d’une juste modération …
La discrétion suppose que l’on attende de l’avocat que la taxation de ses honoraires ne fasse pas de vagues …

Certains avocats plus âgés fixent le montant de leurs honoraires à la latte c’est-à-dire en mesurant en centimètre(s) l’épaisseur de leur dossier. Ils arrivent souvent au même résultat que l’ordinateur qui calcule tout en détail !

L’accroissement du consumérisme, l’envahissement de l’informatique, la prééminence du droit européen, notamment en matière de libre fixation des prix, corollaire de la libre concurrence qui interdit les barèmes, n’a pas résolu le problème des honoraires toujours trop chers.

En cas de litige sur les honoraires, il existe une conciliation gratuite organisée par l’Ordre des avocats (un avocat, membre ou ancien membre du conseil de l’Ordre est désigné par le bâtonnier et tente de concilier les parties en les éclairant).

Si la conciliation n’aboutit pas, le litige est tranché par le tribunal sur base d’un avis sur honoraires donné par le conseil de l’Ordre.